balkans-2011-027Salzburg est une ville frontière. Le centre ville est à cinq kilomètres de l'Allemagne. On s'aquitte en entrant d'un droit de péage pour tous les autoroutes autrichiens. Plusieurs forfaits sont disponibles. Le minimun est de 10 jours. On reçoit en échange un bel autocollant appelé vignette ou VerKauf... (7,90€ les 10 tags en juillet 2010)

balkans-2011-028 

juillet_2010_562

Drôle de ville qu'est Salzbourg...

salzburg...Je m'attendais à quelque chose de très allemand, de très émacié, très robuste et lourd alors que le centre ville piéton est gracile, piéton, féminin et presque italien. Le style de ses monuments barocco-rococo-renaissance y est pour beaucoup dans cette impression. Le relief de la ville est accidenté et le coeur historique est assez petit. Il est niché à l'Ouest de la rivière Salzach et surmonté par un énorme chateau tout blanc appelé forteresse de Hohensalzburg... 

 

Photo 925

balkans 2011 051...Comme à Vienne, Il n'y a pas de voiture dans l'hyper-centre mais des calèches qui déambulent le long des rues piètonnes. Celles-ci succèdent à des places qui se découvrent les unes après les autres....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

juillet_2010_566Photo 949...Elles sont souvent ornées d'une belle église ou d'une fontaine où l'on se promène au milieu d'une foule hétéroclite, détendue et vacancière. A l'approche de la cathédrale St Rupert, il règne comme un gôut de fontaine de Trévise à Rome sur la residenzplatz. La décoration intérieure de l'édifice en marbre noir et blanc est remarquable. Les badauds y sont nombreux par tous les temps... 

balkans 2011 029 Photo 891

  Photo 875  Photo 887

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bretzelAprès avoir mangé un de ces énormes Bretzels sucrés comme spécialité locale sur la Dom platz, on emprunte un petit passage qui mène aux catacombes du plus beaux des cimetières: le St Petersfriedhof graveyard.

Photo 869 

Photo 874Photo 873

 Photo 877 

 

 

 

Photo 953 

 

 

 

 

 

 

 

En poursuivant le dédale de ruelles et de galeries, on se retrouve assez rapidement sur la plus grande rue pietonne (Getreidegasse). La rue commercante est bondée de touristes et de magasins chics. Ils sont ornés d'enseignes toutes plus forgées que les autres.

Photo 910

balkans 2011 043

Photo 914

Photo 908 

 balkans-2011-031Sur cette rue, on trouve aussi le musée Mozart. C'est en fait son ancienne maison, celle où il a vécu jusque ses 19 ans. Pour 2€50, on sait tout de lui dans la langue de Goeth en 45 min. Son violon, sa chambre, ses effets personnels, tout est là pour combler le fan de musique profane. A Salzbourg, Mozart est l'invité permanent comme les Beatles le sont à Liverpool.

Tout est à la sauce Wolfgang: des chocolats, des tee-shirts, des culottes, des bonbons et toute la panoplie de la vulgarité commerçante se partage l'aura du maître des lieux. Difficile d'y échapper...

 

 

 

 

 

balkans 2011 040

 

 

 

 

 

CAMPING: Nous avons choisi le plus éloigné des autoroutes. Resto, espace jeux, grand terrrain non délimité. Une vingtaine d'euros pour 4 avec electricité et vue au loin sur la forteresse. Bien pour une étape :http://www.campingaigen.com/