juillet_2010_269On roule, on roule, on roule et on arrive en pays Magyar comme on arrive au milieu de nulle part. Autour de nous, la terre est brûlante. Au loin, dans la brume de chaleur, le vieux poste frontière d'Hegyeshalom qui s'approche semble désert. Pas d'oiseaux dans le ciel sinon quelques sacs plastiques qui s'envolent et des papiers qui filent dans le vent. On dirait les balles de paille dans les villages du far-west. A l'endroit de l'ancien rideau de fer se trouve une zone qui ressemble plus à une déchetterie qu'à un poste-frontière. Le contraste avec la propreté quasi clinico-maladive de l'Autriche est énorme.

juillet_2010_270Au milieu de l'oasis, quelques carcasses de dinosaures pourissent au soleil. Est-ce que ça se fossilise une voiture? Pour pouvoir continuer, il faut s'affranchir de l'octroi autoroutier. Alors, on entre dans une des ces cahutes à Matrika où une dame sans âge nous vend un ticket de caisse qui fait office de droit de passage sur les 5 autoroutes Hongroises. Comment et qui contrôle les automobilistes qui ont ou n'ont pas le sézame à 2550HUF (9€) ? No lo sé!

juillet_2010_272La frontière passée, une grande ligne droite puis une autre grande ligne droite et encore une autre grande ligne droite. Un peu plus de 2 heures nous seront nécessaires pour relier Vienne à Budapest. L'autoroute M1 est efficace. La route est bonne par contre l'essence hongroise est plus cher qu'en autriche (10 à 20cts) alors que le coût de la vie lui, est moins élévé. A travers les vitres de mon aéronef, le paysage passe de la morne plaine aux alentours de Györ aux douces collines de Tatabanya. On a l'esprit de famille en Hongrie car après Tatabanya y'a Tata et TataKornye! On a trouvé Papa un peu plus au Sud vers le lac Balaton mais pas maman qui doit être en haut pour faire du lolo. Les présentations faites à la famille, les routes s'agrandissent et les portes s'ouvrent sur Budaors et L'ouest de la capitale: Buda. De son balcon, on y découvre les images les plus connues de la ville.

juillet_2010_372Dans un style néogothique, Le parlement date de 1902 et s'inspire du parlement de Westminster à Londres.

juillet_2010_355

juillet_2010_383Le pont des chaînes (Szechenyi lanchid), l'Hôtel art-déco du palais Gresham et la basilique St Etienne vu de jour...

juillet_2010_462...et de nuit.

Mais heureusement Budapest ne s'arrête pas à ces cartes postales internationales. Celle qu'on appelle aussi le Paris de l'Europe centrale mérite son surnom. Budapest est une grande capitale d' 1,8 millions d'habitants qui represente près de 20% de la population hongroise.

juillet_2010_291

juillet_2010_297 ticketbudapestLa ville ne se visite pas facilement à pied comme Prague mais elle dispose d'un service de transport en commun efficace. Des beaux Tramways jaunes au plus vieux métro d'Europe en passant par des autobus bleus qu'on dirait sortis d'une caserne ukrainienne, on se déplace facilement. Pour 2200 forint (7.5€), on achète un pass-transport pour 4 pour 48 h!

La ville est coupée en deux par le majestueux Danube. A l'ouest l'impériale et historique Buda qui s'etire sur ses collines et à l'est dans la plaine: Pest la commerçante et ouvrière.

juillet_2010_353Les halles du marché central de Pest sont toujours bondés. Sur 2 étages, on y trouve de tout et surtout des spécialités locales: paprika, viande, vins, rubik cube, Unicum, aïl, salami, foie gras... A la fois authentique et touristique, l'endroit est incontournable.

juillet_2010_296

juillet_2010_348Un bel ensemble d'architecture d'influence bysantino-mauresque .

juillet_2010_343Le batiment est traversé par le passage de Paris "parisi udvar". Celui-ci est tout en bois sculpté. Y'a comme qui dirait un p'tit goût d'Istanbul !

juillet_2010_350L'egyetemi templom ou église de l'université est peut être la plus belle église baroque de Budapest.

juillet_2010_390La basilique Saint Etienne est au centre de Pest. De style néo-renaissance, elle est assez lourde et moche; enfin c'est pas ma cam' mais on ne voit qu'elle vu de Buda. Avec ses 96m de coupole et au moins autant en largeur, elle en impose. L'intérieur vaut le coup d'oeil pour ses couleurs et sa coupole.

juillet_2010_444Une rue tout en courbe du quartier Deak Ferenc.

juillet_2010_456 very typical of Pest !!

juillet_2010_292 Pest est ceinturée d' énormes boulevards bruyants qui grouillent. Ils sont bordées d'énormes batisses comme celles-ci. Au milieu, parfois à gauche; ou à droite de ce décor qui compose Pest; on se promène et on fouine dans ce grand centre-ville pour trouver une rue piétonne, une synagogue ou un café coopératif...

juillet_2010_453La dohany utcai zcinagoga est la plus grande sinagogue d'Europe. Du 19ème, elle est d'inspiraiton bysantino-mauresque comme beaucoup des constructions de Budapest de ce siècle. Ses deux tours à bulbes noirs genre minaret new-wave font le buzz!!

juillet_2010_451 Comme à Berlin, la ville est célèbre pour ses cafés coopératifs installés dans des cours intérieurs. Le Szimpla (Kazinczy utca 1 Budapest 1073) en est l'illustration parfaite avec son décor digne d'une annexe d'Emmaüs. On recycle tout pour en faire du décor alors on boit dans un Traban dépouillée, dans une baignoire ouverte pour l'occasion, sur des fauteuils de Mercedes, etc, etc en suivant l'inspiration du décorateur et des matériaux disponibles.

juillet_2010_446

juillet_2010_384On traverse le Danube par le pont des chaînes pour rejoindre Buda l'impériale...

juillet_2010_386 Sur la colline de Buda, trône le néo-baroque palais royal: Budavari palota. Aussi long qu'est haute la tour Eiffel, il embrasse le Danube et le centre-ville de Pest.

juillet_2010_382Promo sur les drapeaux hongrois au château, venez nombreux!!

juillet_2010_379La colline est ceinturée d'une enceinte fortifiée. A l'intérieur, on se croirait presque revenu à Prague avec ses petites rues aux maisons de couleurs vives.

juillet_2010_378

juillet_2010_363

juillet_2010_370Au milieu des fortifications et du calme petit quartier historique de Varhegy, on trouve surplombant la Danube, l'église gothique Mathias avec ses tuiles vernies.

juillet_2010_368

juillet_2010_369Montmartre??? non, le bastion des pêcheurs!! LE style néo-roman a aussi touché Budapest...

juillet_2010_282l'église saint Anne n'est pas la tour de Pises mais le joyaux des églises baroques de ce côté de la rive.

SPECIAL ARCHITECTURE SECESSION:

Les batîments de style sécession ou art-déco sont dispersés dans Pest et ne sont pas toujours évident à trouver. En voici un florilège. Que dis-je? Un feu d'artifice !!

juillet_2010_330

juillet_2010_389

juillet_2010_333

juillet_2010_443

juillet_2010_455

juillet_2010_465

SPECIAL BAINS:

Budapest, c'est aussi les bains appelés Furdö. Sans eux, la ville aurait certainement moins d'attrait et si j'avais envie de refaire un passage à Budapest, ce serai pour ses bains. Nous avons fait les deux plus connus à savoir Gellert et Szechenyi. Nous avons mis de coté Rudas et les autres car ils nous semblaient plus axés sur les thermes que sur les piscines et les enfants préfèrent les piscines. De plus, j'ai cru comprendre que les hommes étaient séparés des femmes. L'autre argurment de choix fut aussi le prix. Compter pas loin de 40 € pour chaque furdö par famille de 4. (sic!)

Il est vrai que Rudas est peut être plus authentique car moins de touristes mais en même temps le Gellert et Szechenyi sont des incontournables.

A Szechenyi, tout est mixte (sauf peut être le hammam). Les gens y viennent en famille avec leur panier repas et passent la journée sur la plage des piscines extérieures. Les enfants s'amusent dans les tourbillons d' une eau thermale chaude, pure et limpide (un régal pour le corps). A l'intérieur du batiments néo-baroque, vous trouverez les bains thermaux à differents degrés de température, les hammans et saunas. C'est beau et c'est un régal de bien être.

juillet_2010_307

juillet_2010_316

juillet_2010_325 juillet_2010_324

A Gellert, les piscines sont mixtes et les bains thermaux ne le sont pas. Le cadre m'a paru un peu plus chic et moins familial qu'à Szechenyi. Le ticket de base ne comprend pas de cabine de change donc tout le monde est à poil dans des vestiaires couloir non-mixtes. Si vous désirez une cabine, choisissez l'option: locker room. Vous trouverez à Gellert, une grande piscine à vague à l'exterieur que les enfants adorent avec un parc gazon et carrelage d'époque art déco pour passer l'après midi au soleil. A l'intérieur, une grande et belle piscine art-déco (celle des magazines) et une autre plus petite avec une eau divine à 32°. On s'est senti un peu plus fatigué par l'action bienfaisante des eaux thermales à Gellert et nous avons eu aussi soudain très faim donc n'oubliez pas les gateaux dans le sac (Sinon y'a une boutique). Aux extremités de la piscine intérieur, vous trouverez, les thermes non mixtes. vous pourrez aller dans les bains de style turc à 34 et 36° ou pour quelques forint de plus, vous faire masser en cabine. Vous trouverez aussi hammans et saunas à votre convenance. Notre peau a vécu une semaine de rêve, c'est la première fois que nous faisons des thermes et je dois reconnaitre que l'action sur le corps et l'esprit et sensas!

juillet_2010_289

juillet_2010_474

juillet_2010_482 juillet_2010_468 juillet_2010_483

juillet_2010_476

En bon français habitué à l'au chlorée des complexes piscines ultra-bruyantes, nous pensions passer 2 heures maxi dans chaque fürdo pour en réalité passer l'après midi sur la plus magique des plages de l'Europe Centrale. Inutile de rajouter qu'on a tous adoré et qu'on meurt d'envie d'y retourner. Budapest est une très belle ville et tout compte fait ce sont les fürdo que l'on a preféré.

juillet_2010_458Une affaire A SUIVRE!!  Budapest c'est aussi la capitale du X européen. Non "queue d'béton" n'est pas propriétaire d'une patisserie au Neubourg, il habite maintenant ici à coté de Johnny B.Root ! Malheureusement, rien à visiter sur le thème alors qu'il paraît qu'il y a des studios dignes de Walt Disney!  Tout se passe m'a t'on dit du côté de L'Hotel Europa sur Buda. Alors, à quand les montagnes russes de Clara Morgane, le trou d'enfer de Draghixa ou l'assiette au beurre de Katsuni en visite à Budapest?

BUDAPEST PRATIQUE:

-Evidemment, préferer les transport en commun à la voiture. Je le répète mais pour 2200 forint (7.5€), on achète un pass-transport pour 4 pour 48 heures.

-La bouffe n'est pas très chère pour peu que vous alliez dans les petites chaînes d'alimentation parfois situées au niveau -1 des immeubles d'habitations. Les magasins Groby en sont un exemple.

-PARKING: Sur la rive Est, côté Buda (en face du parlement) , les quais du Danube devant le Novotel sont gratuits mais non surveillés. Personnellement, je me suis dit que si j'étais voleur, j'irais plutôt visiter les parkings en face des grands hôtels internationaux. J'ai donc laissé ma voiture un peu plus loin sur des emplacements payants sans payer car les amendes n'arrivent pas jusqu'en France mais j'ai vite abandonné car je me suis pris deux amendes en moins de deux heures!! les pervenches sont très efficaces, il y en a partout par bande de 2, 3 voir 4, 5 et prennent votre vehicule en photo. Du coup, j'ai eu un peu peur au sabot! Je me suis donc rabattu vers les parking surveillés. Il y en a de 2 types : les couverts comme chez nous (safe & expensive) et les découverts dans un terrain vague gardé par un grand, gros et non anglophone Hongrois qui fait peur ! Dans une caravane avec le portable à la main, il n'accepte que le liquide et tu paies à l'avance. T'as pas envie de trop le chatouiller car sa bande de pote du même gabarit ne doit pas être loin donc assez rassurant pour surveiller ta voiture ! Sur les conseils de la personne à qui j'ai loué l'appartement, j'ai choisi celui-ci car beaucoup plus avantageux financièrement genre 3300 Huf les 24 heures! Ce qui doit faire dans les un peu plus de 10€.
Le terrain que nous avons choisi est sur Buda non loin des thermes Kiraly. Il est 4 blocs derrière le Novotel Buda sur Kapàs Utca....

amende_hongrie