juin2010_004 Il y a des endroits qui laissent sans voix, sans commentaires. Ce bout du monde en est un. Le Cap Gris-Nez fait face à l'Angleterre et aux falaises de Douvres à moins de 30 km. On y partirait presque à la nage en bouée-canard avec pour seule bande-son un de ces morceaux bucoliques d'Autour de Lucie...

angleterreAvec un peu de ciel bleu, on regarde de haut la perfide Albion en sifflotant Dover Beach des Bangles. La lande est battue par le vent, l'herbe est rase, parfois à la limite de la steppe: un autre finistère... En face, on apercevrait presque les baigneurs et les maisons de pêcheur. Est ce qu'on nage à gauche sur les plages de Folkestone ?

blanc_nezA gauche, un autre cap: le Blanc-nez. Plus loin de l'Angleterre mais plus haut donc on voit autant.

blancnez Pour rallier le Blanc-nez, il faut suivre la côte qui passe par les plages de Wissant en écoutant BBC2 que l'on capte loud and clear everywhere on the coast.

juin2010_017Du haut de ces 134 mètres, le Blanc-nez offre un panorama 5 étoiles sur l'entre deux cap.

juin2010_018La plage, les falaises, les champs, la mer, le calme, le GR et le vent qui souffle...un air de liberté souffle sur le Pas-de-Calais.

juin2010_021Juste derrière le cap blanc-nez, on redescend vers les villages côtiers au noms évocateurs de Sangatte et Blériot-plage. En forme de trait, ils longent la plage. Hors-saison, on y croise en cas d'affluence une ou deux personnes maxi sur ses plages. Pour trouver du monde, il faut pousser jusque Calais et sa plage. En juin, le vent frais et salé paralyse un peu les zygomatiques mais les barquettes de frites avalées sur un banc en regardant les cabanes de plage, la mer et l'Angleterre réchauffent tout ça très vite.

juin2010_023De la grève, on ne se lasse pas de regarder le ballet des navires trans-manche. De toutes compagnies et de toutes tailles, Il y en a beaucoup et tout le temps...comme les gôélands. A Calais, c'est ce qu'on a de mieux à faire avec un petit détour par le beffroi (pas de photo de l'emblème du Pas de Calais, il était baché). Le reste de la ville reconstruit après la guerre est à mon avis une perte de temps inutile qu'il faut mieux réinvestir dans le centre ville de Boulogne à 30 bornes au Sud-Ouest.

juin2010_030A Boulogne, il y a deux mondes temporels qui se toisent et se croisent. Le monde du bas avec son port et sa ville moderne et le monde du haut avec sa vieille ville médièvale. Des barres d'immeubles désuets des années 50-60 composent le monde d'en bas avec quelques barraques à frites. C'est le décor où est venu s'installer Nausicaa: un des plus beaux aquariums de France. Mais le joyau est ailleurs...Au dessus...Dans la ville-haute de Boulogne. Ce monde d'en haut est ceinturée par des remparts qui font offices de porte du temps. A l'intérieur, tout pour ravir le promeneur amoureux d'histoire et de vieilles pierres: un chemin de ronde, des petites rues pittoresques, une basilique du 18ème, des églises et des échoppes médiévales, un beffroi du 11ème, un musée de renommée internationale... En haut de la rue principale, près de la basilique Notre-Dame, il faut entrer dans cet étrange magasin de bonbons: véritable musée du vrai roudoudou, du coco-boher et autres mistrals gagnants...

juin2010_032...Puis redescendre l'artère principale de la vieille ville vers le beffroi du XIème et l'Hôtel de ville avant de repartir avec une autre idée de la région du Boulonnais.