bilbao

Traverser la Castille est toujours une expérience inoubliable pour un frenchy du Nord car elle s'apparente à la vision que l'on a du désert. Je sais, ça doit faire rire beaucoup d'espagnols mais dès que l'on ne voit plus de forêt à l'horizon, on est un peu perdu... Après deux bonnes heures de route depuis Salamanque se profilent Burgos et sa cathédrale. On avait rejoint le point de bifurcation de notre voyage commencé aux Pays basque il y a 3 semaines. Je m'étais dit à l'aller que cet endroit qui nous paraissait le Sud nous paraîtrait le Nord en remontant: CQFD. Une page se tournait avec l'apparition des montagnes qui clôture le haut plateau de la Castille. Plus loin, les prémices des Pyrénées avec l'apparition des premières forêts de pins et d'herbe verte nous conforte dans l'idée qu'on approche de la France. En descendant vers la mer, des nuages et un temps lourd nous rappelle à notre bonne météo incertaine... Bilbao est vraiment une grande ville. L'urbanisation y est grande et la ville et ses faubourgs couvrent de nombreuses collines. Le relief est très escarpé et le centre-ville se niche dans un creux comme il peut. Quand on croit que la ville s'arrête, elle continue de l'autre côté du versant, etc... Du centre, on a pas vu grand chose a part le Musée Guggenheim et quelques facades de bois près de la gare. Notre choix pour Bilbao reposait sur la visite du musée. Il est comme je l'imaginais: très beau, très pur. Mais honnêtement, les collections à l'intérieur sont un peu décevantes. Pas d'oeuvres majeures, seulement une temporaire sur les surréalistes qui m'a intéressé (Ernst, Magritte, Man-Ray). Heureusement, on peut aussi mater l'architecture intérieure. Le gros est en fait à l'extérieur avec l'araignée de Bourgeois et le Chien de Koons. Y'avait aussi quelques Munos intéressants mais pas de quoi se rendre malade. L'endroit reste néanmoins à voir une fois!

portugal_juillet_08_506

L'araignée de Louise Bourgeois. Un bonheur de pureté. Du divin dans la matière, J'adore..

portugal_juillet_08_526

Vu du pont, on aperçoit près des palmiers le parc pour enfant pour un bon défoulement après la visite.

portugal_juillet_08_523

Le fameux chien de Jeff Koons qui devait à l'origine être temporaire mais devant un tel chef d'oeuvre, la fondation l'a acquis.

portugal_juillet_08_518

L'intérieur est interdite a la photographie, on ne trouve que quelques images en carte postale.

portugal_juillet_08_521

l'entrée du musée est accompagnée de sculptures de Munos. Celles-là même que nous avions vu à Porto deux semaines avant. Y'en aurait-il plusieurs exemplaires???

On est parti ensuite s'échouer dans un camping de la côte Basque espagnole que l'on croyait sauvage!! Que nenni! Y'a autant de monde qu'en Vendée en plein mois d'août. Tout Bilbao vient à la mer le week-end et tous les campings sont surpeuplés quand ils ne sont pas simplement complets. De Getxo à Plentzia, la côte est très urbanisée avec tous les miracles que l'architecture espagnole peut fournir... La côte a cependant l'air d'être très jolie...en hiver et sous le soleil car on oublie jamais que c'est le pays Basque et que le temps y est toujours délicat.