En ludospace vert avec tente, réchaud, fauteuil, tables, balles de ping-pong, ouvre-boïte, canif et accessoirement femme et enfants, l'envie nous a pris un mardi de partir à Budapest. Au départ, c'est l'idée d'un long week-end de Noël de pâques qui s'est transformée au fil de l'année en équipée sauvage de 4 semaines à travers l'Europe centrale appellée en langue originale Mittel-Europa.

   Partir vers l'Est... Rouler vers où il n'y pas d'océan. Aller vers le bout de l'Europe. Toucher le coeur de l'espace Schengen et se raprocher toujours un peu plus de cette grande mare nommée Mer noire. Encore faut-il aller au bout de la route comme Dean Moriarty, héros de Jack Kerouac et longer plus ou moins le Danube pour sentir la Mittel-Europa et ses contours, ses influences balkaniques ou ottomanes, son goût pour le baroque, l'Art déco ou le Rococo.
J'habite à l'Ouest dans un autre finistère et Je suis né avec le rideau de fer, la RDA et tous les stéréotypes qu'on peut se faire sur le bloc communiste. L'Est m'a été interdit jusqu'en 89 et j'ai du nourrir quelques fantasmes sur l'ère soviètique pendant la guerre froide.  J'ai ainsi quitté l'enfance avec la chute du mur comme d'autres l'ont quitté avec la mort de "Mickaeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeel". J'ai vu Berlin, Bucarest et Pékin comme si j'y étais, matin et soir, le nez dans la télé, c'est encore plus vrai! chantait Muriel de Niagara. C'est vrai qu'on en a beaucoup bouffé et qu'on a tous tourné la tête sur le côté pour mieux voir la tête pendu de Ceausescu au journal télévisé.
Aller vers l'Est, c'est donc un peu rouler vers son enfance pour se retrouver en face d'un reste d'architecture soviètique et renouer avec le parfum de l'innocente adolescence. Aller vers l'est, c'est aussi s'apercevoir comme on a grandi et comme toute cette enfance a disparu. La mittel-Europa n'a presque plus de cicatrices de sa jeunesse soviètique. Elle a grandi comme nous sur l'autel du consumérisme. Est-ce en bien ou en mal ? Difficile à discerner en un mois mais forcé de constater.

   Guidé par le goût du Paprika Hongrois, on a donc traversé la riche Allemagne en passant par la vallée du Neckar à Heidelberg. On a visité son passé médieval à Rothenboug ob der Tauber et son passé baroque à Passau. On aura aussi écumé les alpages de l'allgaü à Sonthofen en Bavière, Le lac de Constance et assiter à la naissance du Danube en forêt Noire à Donaueschingen.  Ensuite est venu le temps de l'Autriche Danubienne avec L'impériale Vienne, la vallée de la Wachau et l'abbaye de Melk sans ommètre la mélomane Salzbourg. Enfin, Un petit crochet par la Slovaquie à Bratislava et derrière les dernières collines Hongroises de Tatabanya, La grande Budapest: destination finale de notre épopée.
Allez, tends-moi ton verre camarade que j'te serve un verre de Tokaji en dégustant ton schnitzel et REGARDE LA CARTE...

CG2